Convention droits des femmes

en Nord-Pas de Calais

Samedi 22 novembre 2008

9 h -17 h

Maison des Associations, 72-74 rue Royale  LILLE

Janvier 1997 : Assises régionales des droits des femmes. Qu’en est il de la situation des femmes dans notre région 10 ans plus tard ? Articulé autour du travail et de la réflexion des associations adhérentes ou associées à la Maison des Femmes, ce moment d’information et d’échanges sera l’occasion de déterminer  les orientations que nous souhaitons voir mises en place dans le cadre d’une politique globale  pour les femmes.

9 h : Assemblée plénière

Introduction : Sylvie Dupuys, Maison des Femmes Lille

Intervention : Ginette Verbrugghe, vice présidente du conseil régional Nord-Pas de Calais, déléguée aux relations internationales- partenariats associatifs et économie solidaire.

9 h 15 - 9 h 45 : "Gender mainstreaming" et "approche intégrée" 

Dès 1996, l'Union Européenne indique dans son 4e programme : "La démocratie, valeur fondamentale de l'Union Européenne, exige l'intégration d'une dimension explicite d'égalité entre les hommes et les femmes dans l'ensemble des politiques, des programmes, des actions."

Monique Dental, (Collectif "Ruptures") présentera l'outil que constitue l'approche intégrée de l’égalité des femmes et des hommes et quelques-unes de ses applications.

10 h 15 - 12 h : Ateliers

Atelier 1 : Agir ensemble contre les violences envers les femmes

Animation : Véronique Sehier (Nouveau Planning Familial), avec la participation du CIDFF-Roubaix-Tourcoing, de la Cimade, du CORIF, et l'association "Du côté des Femmes".

Intervention : Christine Guillemaut, Observatoire de l’Egalité de la ville de Paris, chef de projet (violences, mariages forcés, politique de la ville, famille).

Les violences contre les femmes sont un fléau mondial. Les femmes n'ont eu de cesse de les dénoncer. Le Mouvement de Libération des Femmes, la mobilisation des associations accueillant les femmes violentées, la marche mondiale des femmes ont poussé les pouvoirs publics à légiférer (lois sur le viol et le harcèlement sexuel). L’enquête ENVEFF de 2000 a révélé l’ampleur des violences conjugales.

Dans la région, des initiatives éclatées, associatives ou institutionnelles se préoccupent de protéger et accompagner les victimes, de prévenir et éduquer, d’informer et former, sans qu’existe encore un centre de coordination de tous les acteurs.

Après un rapide état des lieux, la parole sera donnée à l’expérience de la ville de Paris et aux échanges que cet exposé suscitera.

Atelier 2 : Agir pour l'égalité professionnelle

Animation : Véronique Cochard (CORIF), avec la participation de "Mères pour la paix" et du CIDFF de Roubaix-Tourcoing.

Intervention : Nicole Gadrey, sociologue.

Les femmes sont de plus en plus nombreuses sur le marché du travail. La part des femmes chez les cadres a doublé. Mais pour beaucoup, les conditions d’ accès à l’emploi se sont modifiées : développement du travail à temps partiel subi, retraits provisoires du marché du travail, contrats aidés ou emplois précaires. En dépit de la forte augmentation du niveau d’éducation et de l’activité des femmes, les disparités professionnelles et sectorielles et les inégalités salariales n’ont pas disparu. N’y a-t’il pas des risques que certaines femmes, en particulier les moins qualifiées, soient les "oubliées de l’égalité" ?

L’atelier analysera les inégalités entre femmes et hommes et avancera des propositions pour aller vers plus d’égalité.

12 h 30-13 h 30 : Buffet offert aux participant-e-s

13 h 30 - 15 h 30 : Ateliers

Atelier 3 : Pour une démocratie paritaire

Animation : Christiane Descamps (UFCS), avec la participation d'Elles Aussi et de l'Observatoire régional de la Parité.

Intervention : Anne-Marie Marmier  (Alliance des femmes pour la démocratie)

En référence à l'Europe, nous développerons l'idée qu'il est nécessaire que les femmes entrent nombreuses dans toutes les instances décisionnelles pour élargir, dynamiser et renouveler les questions et centres d'intérêts dans la gestion de la cité.

Rien n'est acquis, loin de là, en France et dans notre région, que ce soit en politique, dans le champ du savoir, dans le monde économique ou celui des médias…

Mais la parité ne se réduit pas à  un quota de 50 % d'hommes et de femmes dans les instances décisionnelles : nous rappellerons les points incontournables pour accéder à une représentation politique équilibrée entre les hommes et les femmes et nous travaillerons sur la notion de parité qualitative.

Atelier 4 : Femmes productrices de santé

Animation : Véronique Sehier (Nouveau Planning Familial)

Intervention : Geneviève Cresson, sociologue, université de Lille I (CLERSE)

Dans la région Nord-Pas-de-Calais, la situation en matière de santé n’est pas bonne au regard des autres régions de France. Reconnaître, accompagner, valoriser le rôle que jouent les femmes peut être un facteur d’amélioration de la santé de tous et plus largement un facteur de développement humain.

A côté du champ médical, les femmes tiennent une place essentielle dans tout ce qui touche au corps et aux soins. C’est vrai dans la famille, mais ce travail reste invisible. C’est vrai aussi au dehors, qu’il s’agisse de services à la personne (assistante maternelle, aide à domicile, auxiliaire de vie) ou de conseil conjugal (éducation à la vie affective et sexuelle) : ces emplois, majoritairement occupés par des femmes, sont considérés comme peu qualifiés et mal rétribués, les compétences requises sont dévaluées.

L’atelier proposera d’analyser cette situation pour avancer quelques propositions permettant d’aller vers plus d’équité.

Atelier 5 : Femmes migrantes 

Animation : Marion Dupisre (Rencontres, éducation au développement en réseau), avec la participation de : Du coté des femmes et de la Rifen.

Intervention : La Cimade

Les femmes représentent désormais plus de 50 % des migrants. Parcourant de plus en plus souvent seules, parfois avec des enfants, les chemins de l’exil, elles sortent peu à peu de l’invisibilité où les relèguent généralement études et statistiques. Femmes et étrangères, elles sont en proie aux violences et aux discriminations redoublées, durant leur trajet et dans les pays de destination. Souvent, elles n’y reçoivent pas l’accueil nécessaire.

Asile, statut, hébergement, reconnaissance des qualifications et compétences, formation professionnelle, accès à l’emploi, sont à penser au regard des richesses qu'elles apportent à nos démocraties.

L’atelier proposera un examen de la situation générale et dans notre région et proposera des pistes de travail pour améliorer les situations des femmes migrantes du point de vue de l’éthique et du droit.

15 h 45 : Assemblée plénière

Exposé des propositions issues de chaque atelier.

Intervention : Virginie Tchoffo, conseillère municipale de la ville de Lille, déléguée aux droits des femmes à la politique en faveur de l’égalité hommes/femmes et à la lutte contre les violences faites aux femmes

17 h : Clôture des débats.

Ont participé à la conception et à l’élaboration de cette journée :

Eliane Aïssi, RIFEN, Nathalie Bruneval et Noëlle Célarié, CIDFF Roubaix-Tourcoing, Véronique Cochard, CORIF, Geneviève Cresson, CLERSE, Christiane Descamps, Elles aussi, Margueritte Drappier, Du coté des femmes, Marion Dupisre, Rencontres, Sylvie Dupuys, Maison des Femmes, Emmanuel Isnard, Rencontres, Aurélie Durand, Cimade, Nicole Gadrey,sociologue, Evelyne Jourdan, Cimade, Mariette Laurent, Assemblée des femmes,, Anne-Marie Marmier, Alliance des femmes pour la démocratie, Sylvie Oudoire, CIDF Roubaix-Tourcoing, Nanou Rousseau, Mères pour la paix, Véronique Sehier, Nouveau planning familial, Roselyne Tiset, Du côté des femmes , Hadda Zouareg, Saffia.

Cette journée n'aurait pas existé sans l'initiative de Régine Calzia, Grain de sel-Rencontres et le travail de Sylvia Di Luzio, Maison des Femmes.

Nos remerciements pour leur soutien à :

                                                 L a ville de Lille,

La ville de Tourcoing,

La ville de Villeneuve d’Ascq.

Le Conseil Régional Nord-Pas de Calais.